Mes premières rencontres avec les éléphants

Depuis toute petite, je suis entourée d’animaux surtout chiens et chats.

Je peux l’affirmer, ils m’ont guidée, ils m’ont donné la force pour surmonter les épreuves.

C’est grâce à eux que je suis toujours là.

Ils font partie de ma vie.

Ce sont eux aussi qui m’ont mise sur le chemin de la communication animale.

Jamais je n’aurais cru en arriver là un jour.

En 2009, nous avons fait un safari au Kenya.

Etant née en République démocratique du Congo, je retournais au contact de mes ressentis d’enfance.

Bien qu’ayant quitter, à 4,5 ans, la république démocratique du Congo, il restait en moi un lien avec l’Afrique : la chaleur, la terre rouge…

Arrivée au Kenya, je me suis sentie chez moi.

Nous y avons vécu un voyage extraordinaire.

Nous avions un guide et un chauffeur ; deux personnes extraordinairement gentilles qui ont fait de ce voyage une réussite.

Tout au long de la visite des parcs, les animaux sont venus à notre rencontre.

Soit ils longeaient notre voiture, soit ils traversaient la route devant nous, soit ils nous attendaient à l’entrée du parc.

Je ne l’ai su qu’à la fin du séjour….nous avons eu beaucoup de chance.

La radio de notre jeep était tombée en panne.

Chaque rencontre faite était le fruit du hasard.

Hasard qui nous a permis d’éviter les autres touristes et qui nous a fait profiter de moments seuls avec la nature.

Et c’est lors de l’un de ces moments que les éléphants sont venus marquer mon âme et surtout un qui est devenu mon guide.


Au détour d’un chemin, nous avons rencontré un troupeau d’éléphant qui s’abreuvait.

A quelques mètres d’eux , nous nous sommes arrêtés et sans bruit, nous les avons observé.

Un éléphant du troupeau a levé la tête et m’a fixé intensément.

Combien de temps cela a duré ? Je ne pourrai le dire.

Les larmes se sont mises à couler ; je garde ce regard et ce moment gravé au plus profond de moi.

Je n’imaginais pas l’importance de ce moment.

Les éléphants sont revenus vers en 2016.

Je suis allée en Thaïlande pour faire un stage d’éléphanthérapie.

Je voulais renouer avec eux.

Etrangement lorsque la première éléphante s’est dirigée vers nous, j’ai eu un sentiment de « normalité ».

Quelle déception, je m’attendais à être touchée en plein cœur et c’était comme si je les connaissais depuis toujours comme si je les voyais tous les jours.

Ce stage fut très particulier pour moi.

Je ne l’ai absolument pas vécu comme les autres.

Subtilement les éléphantes et le lieu m’ont préparée à la suite de mon aventure avec eux.

Lors de la première nuit, dans mes rêves, les éléphants ont émis le souhait de ne pas être monté par moi.

Durant la semaine, j’ai marché à leur côté, je les ai écouté venir me parler pendant la nuit, j’ai été très en contact avec les énergies du lieu, les énergies de la Thaïlande….

En 2018, je suis partie au Brésil.

Pas d’animaux lors de ce voyage mais une grande révélation : pour que la terre se porte bien, il est nécessaire de mettre en lien les humains, les animaux et les lieux.

Et voilà, les pièces du puzzle se mettent en place ; les éléphants ont œuvré.

Ils ont mis sur mon chemin Brigitte Baan mama.

C’est le moment de pouvoir réaliser cette demande.

Le stage d’éléphanthérapie que je propose est un stage de rencontre avec les éléphants.

Les éléphants vont venir éveiller votre moi profond, ils vont venir réveiller votre enfant intérieur … mais ce stage consiste aussi à permettre aux éléphants de recevoir.

Eux qui ont été maltraités, eux qui ont été utilisés comme des objets, recevront des marques d’attention, des marques de respect.

Ils seront écoutés dans leur demande, compris et aimés.

C’est pour cette raison que personne ne montera sur leur dos.

Lors de ce stage, tout comme je l’ai fait, nous nous mettrons aussi en connexion avec les énergies du lieu et nous nous laisserons guider par elles.

Tout à un sens et ce stage se prépare en quelque sorte depuis 10 ans.

Je trouve cela incroyable et vous ?



En savoir plus

L'olfactothérapie pour les personnes et les animaux


L’olfactothérapie est l’utilisation des huiles essentielles par inhalation.

On parle beaucoup d’huiles essentielles pour le moment mais au fait qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Voici la définition d’une huile essentielle :

« Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition. » (Wikipédia)

L’huile essentielle est donc un liquide hydrophobe (qui n’aime pas l’eau) contenant un principe actif odorant venant d’une plante, fleur…

Et l’olfactothérapie, qu’est-ce que c’est ?

Qui ne se souvient pas être rentré chez « Bonne-Maman » et sentir la bonne odeur de crêpes ou autres préparations qu’elle cuisine avec amour et avoir cette sensation de bonheur et de bien-être ?

Une odeur peut être bonne ou mauvaise, agréable ou désagréable. Cette sensation est marquée dans notre inconscient et explique le pouvoir magique de réveiller des souvenirs.

C’est une méthode psycho-énergétique qui utilise les odeurs, la vibration de certaines huiles essentielles pour aider chacun à se libérer des blocages liés au passé et à retrouver un équilibre psycho-émotionnel dans la vie présente.

L’odorat est le seul sens qui fait appel aux émotions.

Après inhalation, en quelques secondes, les huiles essentielles pénètrent dans le cerveau et effectuent leur travail de libération émotionnel.

La façon de percevoir les odeurs varie beaucoup en fonction de chacun, de son vécu et de son équilibre au moment de recevoir l’odeur.

Certaines odeurs peuvent être appréciées, d’autres vont avoir un effet de répulsion.

Un effet de répulsion n’est pas un mauvais signe ; en effet, la plupart, du temps un rejet de l’odeur est signe qu’il y a un gros travail émotionnel à réaliser ; le corps ou le mental se met alors en résistance.

L’olfactothérapie peut s’appliquer aux humains mais aussi aux animaux.

Lors des séances de communication animale, je rencontre bien évidemment beaucoup de personnes.

Comme vous le savez chaque séance est magique.

Toutefois, certaines sont plus magiques que d’autres.

Une alchimie se fait entre l’animal, son humain et moi.

Ils nous arrivent de vivre des moments forts dans le temps.

Voir l’évolution de l’animal, voir évoluer harmonieusement la relation de l’animal avec son humain, soutenir l’animal et son propriétaire lorsque le moment du départ est là, sont des situations qui nous rapprochent.

Certains animaux et leur maître se sont faits une place dans mon cœur.

Parmi ces personnes, il y a Ingrid.

C’est son cheval qui nous a mis en relation 😊

J’ai découvert une magnifique personne, douce, sensible et honnête.

Elle a mis tout en place pour aider à l’épanouissement de son cheval et le résultat est extraordinaire.

Mais pourquoi est-ce que je vous parle de Ingrid ?

Ingrid propose une gamme de produits naturels pour les animaux.

Et dans ces produits, il y a l’olfactothérapie.

Elle propose les produits Arhomani

Arhomani a été créée par Anouck Haverbeke, une vétérinaire spécialisée en médecine comportementale. Arhomani, c’est une histoire qui rassemble l’humain, l’animal et la nature autour de la joie, l’amour, le bien-être et la santé et contribue à une harmonie tant pour l’individu qu’une meilleure interaction entre l’homme et l’animal.

Anouck a mis au point neuf synergies pour accompagner des moments particuliers, des conditions spécifiques.

Arhomany : apporte joie de vivre, pas de problème particulier

Calm Down : pour les grosses colères, animaux dominants

Connective Communication : pour établir une bonne communication

Harmony : anti-stress général (c’est le Rescue olfactif), déprime

Openess : pour le deuil au sens large

Self Balance : stress chronique, comportement excessif et répétitif

Self Confidence : pour des changements ponctuels, les toutes premières fois

Transform : pour affronter les peurs, phobies, les traumas, l’anxiété de séparation

Concentration : pour améliorer la concentration

Ces synergies se présentent en gouttes à diffuser dans un local ou en spray à vaporiser.

Le spray est très pratique. Facile à emporter et à utiliser dans n’importe qu’elle situation.

Vous pouvez les vaporiser sur le vêtement, sur le poignet ou dans le local où vous vous trouvez. Ainsi, elles sont non seulement bénéfiques pour vous mais également pour les personnes ou animaux présents autour de vous .

Pour les chiens, il existe un petit médaillon à attacher au collier comportant une petite pastille en feutre sur laquelle vous pouvez pulvériser les huiles essentielles. De la sorte, la synergie peut l’accompagner en dehors de la maison. Et pourquoi ne pas utiliser un petit bandana également ?

Quant au cheval, on peut les pulvériser en box, sur le licol ou sur votre poignet lorsque vous le mener à la main.

Vous voyez, c’est simple !

Où s’en procurer ?

C’est aussi très simple, sur son webshop : www.animashop.be ou directement chez elle à Ittre en Belgique (sur rendez-vous).

Vous pouvez également m’appeler au 0032 496/480.556, ou sur son site internet , www.animastyle.be , c’est avec grand plaisir qu’elle vous conseillera.

A vous de jouer.

Travailler sur ses émotions grâce à l’olfactothérapie est un vrai bonheur.

Vivez pleinement et soyez heureux

A bientôt

Chantal

En savoir plus

Des communications animales gratuites pour les refuges/associations? C'est par ici

Comme certains d’entre vous le savent, il y a quelques temps, mes guides m’ont demandé de « donner la parole à ceux qui n’en n’ont pas ».

C’est bien évidemment un des rôles de la communication animale.

Je me suis alors posée la question : quels sont les animaux qui ont besoin d’avoir la parole ?

Tout de suite, il m’est venu à l’esprit de communiquer avec les animaux sauvages.

Il m’est rapidement apparu qu’il n’y a pas qu’eux sur terre.

Et tous les autres ?

Tous ces animaux en souffrance qui ont besoin d’émettre leur besoin.

Faire des communications animales avec tous est mission impossible. ☹

Alors m’est venue l’idée d’aider les refuges, associations, asbl….

Toutes ces personnes sensibles à la cause animale et qui n’ont pas toujours les moyens de payer des séances de communication animale.

Pas mal comme idée hein ?

Cette mission de communication animale « bénévole », je la réalise déjà auprès du refuge Natur’horses.

Ce refuge recueille essentiellement des chevaux.

Cela fait trois ans que je soutiens de cette manière le refuge

En trois ans, j’ai pu assister à des résultats spectaculaires.



Avant d’aller plus loin dans le projet, voyons un peu ce qu’est la communication animale.

Tout d’abord, il faut savoir que NON la communication animale n’est pas du comportementalisme ou l’étude du comportement de l’animal.

Ensuite, il faut admettre que OUI l’animal a des besoins et des sentiments qu’il peut exprimer par télépathie.

Lors d’une séance de communication animale, l’animal peut transmettre des mots, des phrases, des images ou des sensations.

Au communicant de transmettre tout cela en mot en évitant toute interprétation et tout jugement.

La communication animale permet d’avoir des informations sur les besoins, les émotions, les douleurs et sur le comportement de l’animal.


Comment te sens-tu émotionnellement aujourd’hui ? As-tu besoin d’un compagnon ? Es-tu prête à avoir une portée ? sont des phrases qui peuvent leur être posées.

Ne vous attendez pas à avoir un dialogue comme nous pourrions en avoir ensemble.

Rarement, de longues phrases complètes sont transmises.


La communication animale permet également d’envoyer des informations : tu vas changer de box, tu vas avoir de nouveaux compagnons, ….

La communication animale nous fait vivre de merveilleux moments et peut apporter énormément dans la relation à l’autre.


Une éthique en communication animale ?

Oh que oui.

Il est pour moi, très important de respecter quelques règles éthiques.

Avant toute communication, il est obligatoire de demander l’accord de l’animal.

A-t-il envie de communiquer ?

Peut-être le dérange-t-on ?

Un animal est un être vivant qu’il faut respecter que cela soit dans ses besoins, dans son bien-être et donc bien évidemment lors de la communication animale.

Si l’animal refuse la communication, il est de notre devoir de ne pas insister.

A l’exception des animaux sauvages, une communication animale ne peut se faire sans l’accord de son humain.

La transmission verbale d’informations reçues par télépathie peut amener des sources d’erreur.

Je vérifie au maximum, auprès de son humain, les informations reçues ; je ne me permets pas de réaliser des interprétations.

Il est également important de ne pas faire des promesses qui ne seront pas tenues.

Imaginez que vous avez horreur du poisson et que tous les jours vous en receviez, imaginez que vous avez l’occasion d’émettre votre besoin d’arrêter de manger du poisson et au final, rien ne change.

Dans quel état émotionnel seriez-vous ?

Donc au grand jamais, je ne fais des promesses qui ne peuvent être tenues.

Le tout est de trouver un compromis entre les besoins de l’animal et les besoins/possibilités de son humain.

Concrètement, qu’est-ce que je propose ?

Je m’adresse à tous les refuges, associations, asbl francophones…œuvrant pour le bien-être animal en recueillant des animaux en souffrance.

Je leur propose de réaliser gratuitement des communications animales avec leur pensionnaire (sans discrimination de « races »)

Avec les techniques actuelles (Skype/Messenger…) tout pays francophone peut en bénéficier.

La séance pourra durer d’une heure à plusieurs heures en fonction de mon état de fatigue.

Nous nous occuperons d’un maximum d’animaux.

Même si j’adore cela, je veux que cela reste professionnel ; la séance s’arrêtera quand je me sentirai moins efficace

Dans un premier temps, il n’y aura qu’une seule communication gratuite par refuge/association.

Je réaliserai deux communications « bénévoles » par mois.


Vous êtes refuge/association et l’aventure vous tente ?

Si vous respecter la communication animale (une communication animale ne se fait pas à la légère),

Si votre envie est d’améliorer le bien-être de vos pensionnaires,

Si vous êtes prêt à effectuer des changements (réalisables cela va de soi),

Si la communication animale résonne en vous,

Si vous acceptez que je fasse un article sur l’expérience vécue ensemble (peut-être voudrez-vous aussi partager sur ce blog votre expérience),

Alors, vous pouvez me joindre par mail à cvereyen@gmail.com ou au 0032476687492.

A bientôt

Chantal


En savoir plus

Communication animale avec le peuple éléphant

Comme annoncé sur ma page Facebook, de temps en temps, je comptais faire  des communications avec le monde animal sauvage pour donner la parole à ceux qui n’en n’ont pas.

 

Je m’étais mis dans la tête d’en faire une par mois, un jour donné décidé par moi.

 

Or, en énergétique, ce n’est pas comme ça que cela fonctionne.

Enfin avec moi en tout cas.

Lorsque je décide quelque chose, mes guides s’amusent à faire en sorte que cela soit autrement.

 

Génial, je suis entourée de guides farceurs.

 

Quoi qu’il en soit au cours de ma méditation du matin, j’ai eu la grande surprise d’avoir la visite d’un éléphant majestueux.

 

Il était grand avec des défenses énormes.

 

Et voici ce que j’ai reçu :

 

« Le peuple éléphant va mal.

Il souffre et ne comprend pas ce qui arrive.

Il se bat pour subsister mais il ne pourra tenir longtemps.

La terre vivra le déclin du peuple éléphant.

Le peuple éléphant a l’impression que des énergies néfastes se mettent en place pour éliminer les ressources de la terre.

Il y a longtemps, le peuple éléphant a fait un pacte avec des chamanes.

Il aurait accepté quelques « sacrifices » en échange d’une vie harmonieuse entre homme et animaux.

Mais cela ne fut pas respecté.

Le peuple éléphant est alors enfermé dans ce pacte et enfermé dans des énergies les empêchant de vivre autre chose que leur déclin. »

Que faire pour les aider?

Je me suis sentie complètement dépourvue.

Étant optimiste, j’étais persuadée que le monde n’arriverait pas à vivre cela et je m’accrochais aux belles initiatives de terrain.

Peut-être faisais-je l’autruche.

 

J’ai alors demandé si nous pouvions aider le peuple éléphant.

 

Il a demandé que je travaille tous les jours sur les pactes et les liens qui les bloquaient.

Il a également demandé que chacun d’entre vous leur envoie de l’amour, coupe les liens et leur envoie plein de lumière pour dissoudre les pactes.

 

Nous comptons sur vous pour cela !

 

Vous pouvez aussi agir en soutenant de belles initiatives comme celle de Baan Mama.

 

Baan Mama est une femme qui vit en Thaïlande.

 

Elle veut mettre en place un sanctuaire pour les éléphants de Thaïlande.

 

Saviez-vous que pour les domestiquer, les éléphants subissent d’extrêmes souffrances ?

Imaginez ce qu’il faut faire pour que 2 tonnes de chaires et de muscles n’aient plus l’envie de se rebeller.

 

En Thaïlande, il existe des camps à touristes.

Les touristes peuvent faire des tours à dos d’éléphant.

 

Or ces éléphants sont enchainés toute la journée ; ils sont fatigués, épuisés, pas assez nourris et donc certains sont assez malades.

 

Baan Mama rêve de créer un endroit où ils pourront vivre en liberté le jour et vivre des moments heureux.

Et la cerise sur le gâteau, il nous sera possible de les approcher, de participer à des moments privilégiés en leur compagnie et cela en les respectant.

Une occasion unique de leur prouver que les mains des hommes ne servent pas qu’à faire du mal, que le cœur de l’homme peut être rempli d’amour et que vivre ensemble est possible.

 

Voici le lien Facebook pour ceux qui voudraient soutenir son projet.

https://www.facebook.com/BaanMamaElephant/?fb_dtsg_ag=AdyOU1Ec0mjISx5SbegmsvdZ5zHIUAbHKZKw0DoeKwM-rw%3AAdySgYl0rc23onnM1f7VOSEM3MzJu-J8cw1h7EUh9J60_w

Et le lien vers la cagnotte qu'elle a mis en place : 

https://www.kisskissbankbank.com/…/baan-mama-elephants-home…


Je vous souhaite de vivre pleinement, d’être heureux et de faire du bien autour de vous.

 

 

 


En savoir plus

Que ta parole soit impeccable

Connaissez-vous cet accord venant du livre les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz ?

 Ce livre est mon livre de chevet.

Tous les jours je tente d’appliquer ces 4 accords.

 Ils demandent tous un gros travail sur soi.

 En ce qui me concerne, l’accord « Qua ta parole soit impeccable » demande un effort quotidien.

 Cet accord demande d’arrêter toute forme de jugement ou critique pour les autres mais aussi pour soi-même.

 Dès toute petite, je n’ai jamais été assez bien.

Trop ceci, pas assez cela….

 

Pour éviter toute remarque acerbe et négative, je me suis dirigée vers le perfectionnisme.

 En étant parfaite, j’espérais recevoir un peu d’amour et un peu de valorisation.

Bien évidemment, ce n’est pas comme cela que ça fonctionne.

 

Tant que le cercle vicieux n’est pas cassé, il continuera sans cesse.

J’ai donc particulièrement travaillé cet accord.

Car non seulement, les remarques désobligeantes venaient de mon entourage mais à force je m’y mettais aussi.

« Comment veux-tu y arriver, tu n’es jamais arrivée à rien ».

Je me jugeais et critiquais sans cesse ; je m’autoévaluais sans cesse, jusqu’au jour où j’ai lu ce livre.

 

J’ai compris que durant toute ma vie, j’avais fait du mieux que je pouvais.

J’ai voulu effacer ces années de maltraitance vis-à-vis de moi-même.

Tous les jours, je me suis répétée des mots doux pour moi.

Oui, malgré la difficulté, j’ai réussi à me trouver des adjectifs positifs.

Il m’a fallu du temps pour trouver quelque chose de bon en moi.

 

Ces adjectifs positifs ont remplacé petit à petit mes jugements/critiques envers moi-même.

J’ai réalisé que j’étais une belle personne, j’ai commencé à prendre du temps pour moi.

Surtout je suis devenue plus douce avec moi-même.

 

Cela n’est pas venu en un jour.

C’est une question de persévérance et de travail quotidien.

 

Mais cet accord ne se résume pas au jugement/critique pour soi-même.

Il demande d’avoir une parole impeccable pour les autres aussi.

 

La critique est aisée.

Elle fait partie de ce monde, de notre éducation toutefois elle peut faire mal. 

Faire mal à l’autre et faire mal à soi-même.

En effet, plus nous jugeons, plus nous critiquons, plus notre taux vibratoire diminue.

 

T’as vu sa maison, t’as vu comment il ou elle est habillé, t’as vu il ou elle a dit ça, a fait ça….

 

Qui sommes-nous pour savoir ce qui est bien et pas bien ?

Sommes-nous tellement supérieurs à l’autre pour nous permettre de telles réflexions ?

Sommes-nous tellement parfaits ?

 

Non.

 

Il est un fait évident que cette terre n’est pas le paradis.

 

Toute personne que nous rencontrons a souffert d’une manière ou d’une autre.

Toute personne doit faire face à son éducation, à l’environnement dans lequel, il a vécu, dans lequel il vit maintenant.

Certains ont les outils pour être meilleurs, d’autres pas.

 

Il y a quelques années, j’ai discuté avec une dame qui aide un refuge pour chiens en Roumanie.

Les chiens là-bas sont mal traités.

Leur vie est atroce.

Sans haine, elle expliquait que pour les roumains, l’animal était une chose.

C’est inscrit dans leur culture ; ils sont élevés dans ce sens.

Ils misaient donc beaucoup d’espoir dans les campagnes de sensibilisation.

Bien sûr cela prend du temps.

N’oublions pas que tout changement prend du temps.

Toutefois, ce qui compte, c’est que petit à petit il s’effectue.

 

Certaines personnes ont envie d’avancer et d’autres pas.

 

Je garde toujours en mémoire que :

« Chacun son chemin, chacun sa vie, chacun ses épreuves et à chacun de décider s’il veut avancer ou pas ».

 

Suis-je tellement meilleure que l’autre pour le critiquer, pour le juger ?

 

Je mets un point d’honneur à rester humble et je travaille sur moi un maximum.

 

Chacun a le droit de vivre sa vie comme il l’entend.

 

J’essaye un maximum de rester dans la tolérance.

Toutefois, tolérer ne veut pas dire accepter.

J’évite donc de garder dans ma vie toute personne qui a la critique aisée, qui me juge ou qui tente de diriger ma vie.

Et vous, où en êtes-vous avec le jugement et la critique?

 

Vivez pleinement et soyez heureux.

 

En savoir plus